Projet d'établissement

Le texte ci-après constitue le projet d'établissement de l'Institut Notre-Dame Malmedy. Il exprime notre volonté collective de concrétiser le projet éducatif et pédagogique du P.O. en réalisant au cours des trois prochaines années les quelques actions définies comme spécifiques par et pour notre communauté éducative. Ces actions s'inscrivent dans le cadre du décret "Missions" du 24 juillet 1997 et sont cohérentes avec l'inspiration du projet éducatif du réseau, "Mission de l'école chrétienne" et les projets pédagogiques de la FESeC.

 

La réalisation de ce projet d'établissement constitue une œuvre collective qui nécessitera la collaboration des différents partenaires : élèves, parents, enseignants, éducateurs, direction, pouvoir organisateur, acteurs externes, sur base d'une responsabilité partagée s'exerçant à toutes les étapes de son évolution : conception, réalisation, évaluation. La mise en œuvre de ce projet d'établissement ne débute pas avec l'obligation décrétale : elle s'inscrit dans la continuité des actions déjà entreprises antérieurement et dans la tradition de l'école. L'état des lieux décrit une série de projets menés traditionnellement à l'école. Les innovations s'inscrivent dans cette continuité.

 

Ce projet d'établissement représente une intention que nous nous engageons à concrétiser au travers du choix de quelques actions spécifiques retenues. Bien sûr, ces intentions seront confrontées aux réalités du terrain et notamment à une disponibilité des moyens nécessaires (humains et matériels) à leur mise en œuvre. Pour réaliser cette confrontation entre nos intentions et nos actions, nous nous engageons à évaluer régulièrement l'avancement du projet ainsi que les résultats au terme de trois ans. Afin de respecter la dimension partenariale de celui-ci, son évaluation s'effectuera notamment au conseil de participation qui en a reçu le mandat. Si des actions n'ont pu aboutir ou si des défis n'ont pu être relevés, nous devrons en identifier les raisons et mettre en œuvre les éventuelles actions de régularisation nécessaires.

 

Cette introduction décrit l'esprit dans lequel nous souhaitons que ce texte soit lu tant au départ qu'au terme de ce projet d'établissement

 

1. IDENTIFICATION DE L'ETABLISSEMENT

1.1 Identification administrative

Institut Notre-Dame

Rue Derrière la Gare, 12

4960 Malmedy

Tél : 080/79.15.15

Fax : 080/79.15.19

Courriel : info@indmdy.be

Site : www.indmdy.be

Numéro matricule : 251 63203006 60

1.2. Caractéristiques propres

Une école de l'enseignement libre catholique c'est-à-dire qui adhère totalement au projet éducatif et pédagogique de sa fédération, et met tout en œuvre pour répondre totalement aux aspirations décrites dans "Missions de l’école chrétienne" avec un souci de tolérance vis-à-vis des élèves, des parents et des membres du personnel qui ne partageraient pas les convictions religieuses de l'école. Ces mêmes personnes sont soumises à un devoir de réserve : elles connaissent l'identité chrétienne de l'école, elles la respectent et se refusent dans l'école à tout prosélytisme.

Une école qui, dans la tradition mariste héritée de Marcellin Champagnat, se veut attentive aux plus défavorisés, veut promouvoir l’esprit de famille et de cordialité, de simplicité et de solidarité.

 

Une école qui encourage, favorise le dialogue entre personnes (pouvoir organisateur, directeur, élèves, professeurs, éducateurs, membres du PMS, parents,…) qui ne partagent pas les mêmes idées, les mêmes méthodes, qui sont d'origines différentes.

 

L'accueil, l'ouverture, l'attention à la personne sont des valeurs qui animent l'école.

 

Une école technique qui, outre les premiers degrés commun et différencié, organise trois filières d'enseignement de transition, qualification et professionnel dans les secteurs électromécanique, électricité, mécanique, informatique, menuiserie, ébénisterie, maintenance d’équipements techniques et agencement d’intérieur.

 

Notre école a une population très spécifique. Vu sa situation géographique, elle accueille des élèves issus des communes francophones et un certain nombre d'élèves qui proviennent de la communauté germanophone, dont la langue maternelle est l'allemand.

 

2. ETAT DES LIEUX

 

2.1 Organisation fonctionnelle de l'école

Le Pouvoir Organisateur est l'autorité légalement reconnue. A ce titre, il est le porteur et le garant du projet éducatif chrétien. Il est responsable de la gestion financière, engage le personnel, reçoit et gère les subsides, s'occupe de l'attribution, du développement, de l'entretien et de l'équipement des locaux, tenant le mieux possible compte des suggestions des enseignants, objectifs et priorités de l’équipe éducative. Il délègue des pouvoirs de gestion journalière à la direction de l'école.

 

Les rôles du directeur sont multiples. Parmi ceux-ci, relevons-en quelques-uns :

  • Il est responsable de la bonne organisation de l'école.

  • Il est le directeur du personnel enseignant, administratif, d'éducation.

  • Il veille aux relations harmonieuses entre les élèves, parents, éducateurs et professeurs.

  • Il informe régulièrement le Pouvoir Organisateur de toutes les données, faits et situations se rapportant à la vie de l’école et lui permettant d’assumer ses responsabilités.

  • Il est gestionnaire soucieux de la continuité des projets éducatif et pédagogique dans le cadre du projet d’établissement, tant au niveau des voies que des moyens.

  • Il est responsable, en bon père de famille, de la gestion des ressources économiques attribuées au bon fonctionnement de l’école, sur base des choix et priorités qu’il aide à établir.

 

Les chefs d'atelier sont chargés de coordonner les activités des professeurs de pratique professionnelle et de cours techniques. Ils veillent à l'équipement des locaux, à l'entretien des machines, à l'approvisionnement des matières premières, effectuent les commandes, ...

 

Les professeurs sont responsables des cours qui leur sont attribués. Ils respectent les programmes et notes méthodologiques en provenance des organes compétents, en essayant d’accorder à chaque élève une attention particulière.

 

Les délégués du centre psycho-médico-social (PMS) tendent, en collaboration avec les professeurs, à répondre aux préoccupations des élèves et les aider à résoudre leurs problèmes spécifiques, en particulier en ce qui concerne leur orientation.

 

Le Service de Promotion de la Santé à l’Ecole (P.S.E.) a pour missions le bilan de santé des élèves (visites médicales, …), la Promotion de la Santé (animations, conseils, vaccinations, …) et la lutte contre certaines maladies transmissibles (méningite, tuberculose, …).

 

Le secrétariat, composé d’un secrétaire de direction et des aides-administratives est chargé de toutes les tâches administratives concernant l’école, le personnel et les élèves.

 

Les éducateurs assurent la surveillance, la guidance et l'animation des élèves lorsqu'ils ne sont pas sous la responsabilité des enseignants; ils sont également chargés de missions administratives ou techniques diverses. Un responsable supervise les activités des éducateurs et assure la gestion des problèmes de discipline.

 

Le personnel d'entretien, en collaboration avec les élèves et professeurs, veille à la propreté et à l’accueil des locaux. Ce souci est partagé par tous.

 

Les droits et devoirs de chacun, tels que brièvement décrits ci-dessus, sont définis dans les statuts du personnel, dans le règlement général, dans le règlement du travail et dans les monographies des fonctions.

 

Chaque membre du personnel collabore au projet d'école.

 

2.2 Objectifs et moyens

 

2.2.1 Plus spécifiques au premier degré

Notre école accueille des élèves d'écoles primaires très différentes et de langues maternelles différentes. Dans l'organisation de ses cours, l'école tente de répondre à cette situation spécifique.

Pour faciliter l'intégration des élèves en 1ère secondaire, une demi-journée ou une journée d'accueil est organisée.

Les initiatives tels que le parrainage (cellule - écoute) des plus jeunes par des élèves du 3e degré sont encouragées.

Les différents professeurs veillent à insister, au long de l'année, sur les méthodes d'apprentissages et les compétences à développer pour mieux atteindre les socles de compétence.

En fonction du nombre de périodes organisables, l'école essaie d'organiser des activités de remédiation spécifiques en français, 1ère langue étrangère, mathématique et méthode de travail.

 

Si des activités complémentaires sont organisées en 1C et en 2C dans le but de renforcer les compétences « socles », elles donnent également à l’élève l’occasion de mieux découvrir le monde de la technique et de l’intelligence manuelle.

 

L’école organise :

  • le 1er degré « commun » (1C et 2C), dont l’objectif est l’acquisition par tous les élèves des compétences attendues à 14 ans (socles de compétences) ;

  • le 1er degré « différencié »(1D et 2D), dont l’objectif est, dans chacune de ces années, l’acquisition par tous les élèves des compétences attendues à 12 ans (attestées par le Certificat d’Etudes de Base) ; une fois celles-ci atteintes, l’élève intègre le 1er degré commun (sans toutefois effectuer plus de 3 années dans le 1er degré) ;

  • Pour les élèves qui, au terme de la 2C n’ont pas atteint les compétences utiles pour poursuivre au 3ème degré, il est possible, sur décision du conseil de classe, d’effectuer une année complémentaire (2S) à la 2C.

 

2.2.2 Dans tous les degrés, de manière générale
Par les différents cours, à travers les différentes disciplines et actions, les professeurs souhaitent assurer à leurs élèves une formation générale, technique, corporelle, en langue étrangère, ... de qualité. Ils veillent aussi, avec la direction, les éducateurs, ... : ​

  • à encourager les efforts de chacun, à développer les potentialités individuelles, par une pédagogie centrée autant que possible sur la personne ;

  • à ce que toute décision, toute sanction soit prise en fonction d'un objectif pédagogique ou éducatif, d'un travail scolaire. En aucun cas, elles ne constituent un jugement sur la personne ou sur ses potentialités ;

  • à l'acquisition d'une méthode de travail qui permette à l'élève de progresser dans ses études secondaires ou supérieures ;

  • à mettre l'élève en situation de recherche, à lui fournir des compétences qui lui permettront de s'adapter à des situations nouvelles et à développer au maximum l'initiative ;

  • à assurer à tous des chances de progresser et de devenir autonome ;

  • à l'acquisition de compétences qui permettront à chacun de s'épanouir dans la vie économique et sociale : confiance en soi, responsabilité, autonomie, savoir communiquer, ... ;

  • à permettre à chacun d'exprimer son opinion, ses idées dans le respect des autres ;

  • à fournir les informations nécessaires sur les études supérieures, le monde du travail, le monde social environnant, ... ;

  • à encourager le sens social et l'esprit de solidarité ;

  • à développer la confiance en soi et en ses possibilités ;

  • à aider chacun à réussir son année. ; 

  • à sensibiliser aux valeurs de l'Evangile.

 

3. DES ACTIONS CONCRETES POUR ATTEINDRE DES OBJECTIFS

Les travaux réalisés, tout au long de ses études, permettent à chaque élève de prendre conscience de ses possibilités, d'associer de manière concrète les connaissances théoriques et pratiques, d'acquérir une méthode de travail qui permette sa réalisation, d'acquérir une formation et une qualification technique. Notons que l'exposition des travaux organisée à la fin juin permet de confronter l'élève à des délais et représente une motivation importante pour beaucoup d'entre eux.

 

Les épreuves de qualification pour les élèves de 5ème et 6ème Professionnelle, de 5ème et 6ème Qualification attestent de leur compétence technique conforme au profil de qualification de l’option, face à un jury de qualification, au travers de projets ou de situations d’intégration adéquats ; la réalisation concrète, la présentation écrite et orale sont déterminantes pour la réussite de cette épreuve.

Des stages en entreprise, en professionnelle, aideront les élèves à découvrir la vie en entreprise, à appliquer les connaissances acquises, à prendre conscience des compétences qu'il faut encore acquérir et à préciser des choix d'orientation.

 

Des activités extrascolaires (voyage, balade, retraite, visite de musée, exposition, théâtre, …) sont organisées afin de permettre une meilleure intégration sociale et culturelle des élèves, une ouverture sur le monde, une action sociale au bénéfice des plus défavorisés, ...

 

Les élèves sont invités et encouragés à participer à des concours scolaires dans différentes disciplines, tant au niveau régional, national qu’international.

 

Des séjours plus longs (voyages de fin d’études, …) sont organisés. Choisir collectivement une destination, s'informer, déterminer un budget, établir le programme du voyage, organiser les différents moyens de financement sont des apprentissages réels qu'il est intéressant de développer. A cela s'ajoute l'intérêt du voyage, des visites, de la vie en groupe.

 

Les enseignants suivent des formations continuées dans le cadre de leur Plan de Formation Individuel, en cohérence avec le Plan de Formation de l’Etablissement. Celui de l’Institut Notre-Dame est basé sur 4 axes : Les relations au sein de l’école ; la mise à jour des compétences disciplinaires et pédagogiques ; l’évaluation ; une école tournée vers l’extérieur.

 

Les enseignants se concertent plusieurs fois, le long de l'année, en conseil de classe pour analyser la situation des élèves, particulièrement ceux qui sont en difficulté, pour chercher des remèdes et proposer des conseils d’orientation ; au 1er degré, ils se réunissent aussi en conseil de guidance.

 

Les parents ont la possibilité de rencontrer les enseignants lors de réunions spécialement prévues à cet effet. A cette occasion, ensemble, ils peuvent analyser la situation de leur enfant et chercher des solutions aux difficultés éventuellement rencontrées.

 

Le fonctionnement des organes de concertation légaux (Conseil de participation, Comité pour la protection et la prévention des travailleurs), et conventionnels (Délégation syndicale, Organe de participation, Délégation des élèves, Conseils d’élèves) doit développer le souci de participation, de concertation entre tous les partenaires de l'école, à des niveaux divers suivant la situation de chacun.

 

Au niveau de l’orientation, l’école organise des informations destinées aux élèves de 6ème primaire, de fin du 1er degré et du 2ème degré.

L'animation chrétienne de l'I.N.D. est assurée entre autres :

  • par les cours de religion catholique ;

  • par l’existence d’une équipe d’animation pastorale à qui des possibilités de se réunir sont offertes ;

  • par l'organisation d’animations ou moments de réflexion, de célébrations religieuses à certaines occasions : St Eloi, Noël, St Joseph, Carême, Pâques, ... ;

  • par l'organisation de moments de prière, de réflexion spirituelle ou une retraite, dans certaines classes, en fonction des groupes, des professeurs et des élèves ;

  • par l’organisation d’activités liées à des projets de solidarité (marche parrainée) ;

  • par la participation libre d'élèves et professeurs à des équipes de prière, de réflexion, d'animation pastorale.

 

4. ACTIONS PLUS SPECIFIQUES

 

Au niveau matériel, la rénovation des bâtiments, de l’éclairage, du chauffage et le renouvellement partiel du mobilier scolaire, la mise en conformité du matériel (machines, bâtiments,…) au niveau sécurité, sont continuellement pris en compte.

 

Les élèves du 3ème degré peuvent participer à des journées de formation dans des centres de compétence sur des équipements de pointe non disponibles dans l’établissement.

 

Les campagnes de sensibilisation aux problèmes de violence, à la consommation de drogues et de tabac, à la cohabitation entre des élèves de langues différentes sont en cours.

 

Des salles informatique sont accessibles en présence d'un professeur.

 

Parmi les projets à mener, retenons la lutte contre le gaspillage d’énergie, la redynamisation de l’Association des Parents.

 

Chaque année, le conseil de participation choisira un thème différent, que les différents acteurs de l’école auront à cœur de concrétiser dans la vie quotidienne, par des réflexions, rencontres, campagnes, actions, etc… Ainsi, tous ensemble, nous pourrons faire vivre des projets autour de valeurs comme le civisme, la solidarité, l’environnement, l’hygiène, les valeurs évangéliques, …

 

5. EVALUATION

Le conseil de participation évaluera le projet d’établissement en fonction des critères qu’il aura fixés, des directives qui lui seront parvenues des autorités compétentes.

© Copyright 2017 Impact Diffusion

Contact

Tél. 080 / 79 15 15

Email : sec@indmdy.be

Adresse

Rue Derrière la Gare, 12 

4960 Malmedy